lundi 19 juin 2017

Invité : Sculpture de cuillère

Nouvelle rubrique sur ma chaîne Youtube : les invités.

Je pars ainsi à la rencontre de professionnels ou de passionnés qui souhaitent nous faire partager leurs réalisations.



Pour cette première, nous accompagnons Christophe Taamourte (photographe, Bushcrafteur amateur) dans la réalisation d'une cuillère en bouleau avec crochet.

VISIONNER LA VIDÉO



Bon visionnage, bon Bushcraft !

mercredi 31 mai 2017

Survival #8

Retrouvez-moi dans le numéro 8 de Survival pour :
- reconnaître et cuisiner le plantain et la consoude (plantes comestibles et médicinales)
- allumer un feu avec un silex
- découvrir le récit de survie incroyable de Juliane Köpcke
- une présentation de la nouvelle édition de PROTEGOR avec Guillaume Morel



NATURE AVENTURE SURVIE : GUIDE PRATIQUE DU BUSHCRAFT
toujours en top des ventes chez librairie-hussard et sur Amazon :


Bonne journée, bon Bushcraft !

jeudi 18 mai 2017

Le lierre terrestre - Les plantes Bushcraft #10

Le lierre terrestre fait partie de ces plantes de printemps qui parfument les sous-bois et les bords de chemin. Il affectionne les lieux semi-ombragés et un peu humides.



Glechoma hederacea est utilisé en salades ou en infusions, il est particulièrement riche en Vitamine C et stimule la circulation sanguine.

vendredi 12 mai 2017

Où se procurer "Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft" ?

Suite à quelques messages, voici où vous pouvez vous procurer le livre "Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft"

Le plus direct : La librairie du collectionneur (Paris, 15ème arrondissement).
Directement en magasin ou par internet.


Le plus commode : Amazon auprès du vendeur "Uniformes"
Sur la page produit cliquer sur "Voir les offres" ou suivez ce lien.


Le plus proche : En Maison de la Presse, aux côtés de Survival.


Le plus local : Passez commande chez votre libraire.
De plus en plus de librairies ajoutent l'ouvrage à leur catalogue (Ravy, Dialogues, Decitre...)

Les plus spécialisés : Chez Armes Bastille, Overlord et spécialistes de l'outdoor.
Merci aux personnes qui sont venues chez Armes Bastilles le samedi 6 mai pour la séance de dédicace. J'espère que la tisane de lierre terrestre vous a plu. Ce fut un plaisir d'échanger avec vous.




Avec tout cela, plus d'excuses pour ne pas renouer avec la nature en famille !
Bonne journée, bon Bushcraft !

dimanche 7 mai 2017

Erratum "Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft"

Merci à toutes les personnes qui ont pris le temps de m'écrire un petit mail pour me faire un retour sur le livre "Nature Aventure Survie - guide pratique du Bushcraft".

Pour soucis de perfectionnisme, voici les quelques fautes d'orthographes, coquilles et erreurs de légende qui ont réussi à filtrer au travers du processus d'édition :

Page 14 : « abordées plus loin », comprendre « abordées précédemment ».
Page 20 : « peutêtre » corriger « peut être »
Page 22 : « et doit être augmenté par temps froid. », ajouter « par temps froid et sous stress. »
Page 28 : « est d’une double utilité » remplacer par « est d’une triple utilité »
Page 30 : "Quelle est selon toi..." remplacer par "Quel est selon toi..."
Page 38 : Remplacer l’URL raccourcie par "https://drive.google.com/open?id=0B3Wv89hH5P2LU0FLajMyMko1bVU"
Page 47 : Passer en gras « couteaux pliants » et « couteau à lame fixe »
Page 48 : Passer en gras « http://natureaventuresurvie.blogspot.fr »
Page 50 : « Ecorçage : c’est encore l’objet qui » remplacer par « c’est l’objet qui » / « Bâtonnage de fente : placé à la verticale » ajouter « placé à la verticale sur un support rigide »
Page 57 : histoire de survie - remplacer « et au fait qu’ils ont » par « et qu’ils ont » / Supprimer les puces A, B, C, D et E pour convection, rayonnement, évaporation, convection et lutter contre CREC.
Page 62 : « si vous avez dîner » remplacer « si vous avez dîné »
Page 64 : passer en gras « Une bâche imperméable »
Page 71 : « de convection thermique réduites » remplacer par « thermique de petite taille »
Page 76 : « la combustion devient auto-entretenue » remplacer par « Celle-ci devient » / Retrait du paragraphe « Refroidir le milieu »
Page 78 : « Attention cependant » remplacer par « Attention aussi » / « une terre potentiellement combustible » ajouter « combustible comme par exemple les milieux tourbeux. »
Page 99 : « le code ci-dessous : » remplacer par « le code ci-après. »
Page 117 : supprimer le « (voir partie III)
Page 118 : remplacer « dans l’Antarctique » par « en Antarctique ».
Page 122 : « Il permet... » remplacer par « Le 112 permet... »
Page 133 : « et une certaines partie » corriger « certaine »
Page 135 : « ses protéines servent , entre » corriger par « les protéines servent, entre »
Page 136 : remplacer « australasienne » par « australienne »
Page 137 : remplacer « les cas les plus avancés peuvent » par « avancés peut »
Page 150 : « pour un 1 litre de jus exprimé » comprendre « si vous récoltez un litre de jus de pissenlit »
Page 151 : « voici une recette » remplacer par « ci-contre, une recette » / « dans son intégralité : » remplacer par « dans son intégralité. »
Page 154 : remplacer « un frappé » par « un smoothie »
Page 155 : corriger recette : 2 – Les placer dans un mixer avec une pincée de sel. 3 – Mixer et ajouter progressivement l’huile jusqu’ à obtenir une consistance homogène. » / Légende de la photo en bas à droite : La consoude présente des fleurs en clochettes pendantes.
Page 156 : Inverser « Les algues de mer » avec « Le conopode dénudé » / Légende de la photo en bas : Remplacer par -  "Ulva lactuca, une algue surnommée « laitue de mer »"
Page 157 : remplacer Laminaria saccharina par Saccharina latissima
Page 173 : épaissir les courbes de niveau et les traits de guidage.
Page 179 : « supposé couler un couteau » remplacer « supposé couler la sauce »
Page 193 : « Même le plus endoctriné des adolescents aux jeux vidéo » remplacer par « Même l’adolescent le plus endoctriné aux jeux vidéo »
Page 194 : « cette phase d’acception sera » remplacer par « cette phase d’acceptation »
Page 205 : « Sahelantropus tchadensis sept millions » remplacer par «  Sahelantropus tchadensis - sept millions »
Page 217 : Remplacer "Forum savoureuses plantes sauvages" par "Associations Échappées Sauvages" dont l'adresse est http://echappeessauvages.com/


OK, je chipote mais j'y tiens. N'hésitez pas à me contacter si vous décelez des erreurs qui ne sont pas listées ci-dessus.


Bonne journée, bon Bushcraft !

vendredi 28 avril 2017

La scie pliante : usages, trucs et astuces

Dès qu’il devient nécessaire de travailler le bois lors d’une sortie, les outils coupants deviennent vite indispensables. Si les couteaux et les haches sont emblématiques du Bushcraft, il ne faut pas non plus oublier les scies qui se révèlent bien plus utiles qu’il n’y paraît. Dans cette vidéo vous découvrirez comment bien utiliser cet outil de façon sécuritaire et également quelques astuces comme par exemple, comment fendre du bois.



La scie utilisée dans cette vidéo est la suivante :





Une scie est donc un outil d’une grande valeur sur le terrain, elle permet le travail du bois en autorisant la section de diamètres équivalents à la moitié de la longueur de sa lame. Elle permettra donc de préparer le bois pour la sculpture, de réaliser une encoche sur une planchette de feu par friction ou même de fendre des bûches. Le premier outil de Bushcraft reste le cerveau, les autres outils comme la scie peuvent donc avoir diverses utilisations.


mercredi 19 avril 2017

L'ail des ours - Les plantes Bushcraft #9

Le printemps peut avoir une saveur aillée ! L'ail des ours est réputé pour son piquant et est facilement identifiable.

Il pousse dans les sous-bois frais, humides et ombragés. On l'identifie à sa feuille souple de forme oblongue, pointue et possédant un pétiole allongé.

Dans cette vidéo, vous trouverez une description détaillée de la plante ainsi que la recette pour réaliser du "garlic bread" sauvage que nos amis anglais apprécient à l'heure de l'apéritif.



Davantage de plantes Bushcraft et de recettes dans l'ouvrage "Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft"


Bonne appétit, bon Bushcraft !


jeudi 30 mars 2017

Publication : "Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft"

Ça y est... Après un an de shooting photo, de mise en page, de relecture et de finitions, voici le livre "Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft".

"Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft" vous accompagnera lors de vos sorties

Professeur de SVT, j'ai commencé à enseigner le Bushcraft, une passion personnelle à des collégiens en 2013 au sein d'un club "survie". Travaillant ainsi avec des adolescents motivés, j'ai cherché à leur rendre le plus accessible possible le monde de la "survie" et du Bushcraft. Après quelques années, la somme de documents et de textes compilés a mené à cet ouvrage...

Plus de 200 illustrations et photographies pour rendre le Bushcraft accessible à tous

Un apport théorique nécessaire mais volontairement didactisé permet au lecteur d'y voir plus clair entre "Bushcraft", "Survie" et "Survivalisme". On y aborde ainsi l'apprentissage de principes simples par la réalisation d'activités pratiques.

Il ne s'agit pas d'un manuel de "survie" ni d'un catalogue de techniques !
Le lecteur y trouvera cependant une première approche à l'art ancestral du Bushcraft, un loisir qui met le plaisir d'être dans la nature au centre de la pratique. Ainsi, on pourra s'initier aux tâches suivantes :
  • Se servir d'un couteau sans danger (tel que l'ont fait des collégiens sans aucun bobo).
  • Construire un abri à l'aide d'un tarp ou avec des matériaux naturels.
  • Allumer un feu au firesteel, par friction ou avec un silex (entre autres).
  • Se signaler au secours.
  • Identifier des sources d'eau et la purifier.
  • Récolter et cuisiner des plantes comestibles.
  • S'orienter avec une boussole et surtout, sans outils modernes !
  • Découvrir l'art ancestral de la navigation naturelle.
  • Se préparer via un EDC ou un BOB.
  • Renouer avec les connaissances de nos ancêtres.
Vidéo de présentation du livre "Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft"



Diverses activités pratiques viennent être étayées par des témoignages et des interviews de spécialistes de renommée internationale (Paul Kirtley, Lode Spooren, Laurence Talleux...) ainsi que de véritables récits de survie.

L'ouvrage est richement illustré et accompagné de récits de survie ainsi que d'interviews

Afin d'approfondir certains points, des QR codes (sorte de code-barre pour smartphone) redirigeront les plus curieux vers des vidéos exclusives en ligne (14 clips pour 1h15min d'explications diverses).

Enfin, une bibliographie fournie, des références vers des sites anglosaxons ou français viennent compléter cet ouvrage qui se veut être le premier guide pratique francophone dépeignant la survie et le Bushcraft de façon pragmatique et pédagogique.

SOMMAIRE
(cliquez pour agrandir)

























J'espère que cet ouvrage saura vous transmettre le plaisir d'être perdu au fond des bois et vous mettra un pied à l'étrier dans cette formidable discipline qu'est le "Bushcraft", véritable hommage à nos ancêtres.

Des gestes simples à apprendre pour mettre un premier pied dans le Bushcraft


Une chose est sûre : vos balades en forêt ne seront plus jamais les mêmes !

Le livre est disponible en librairies (il faut parfois le commander), sur internet et dans le circuit "Maison de la Presse". Pour passer commande via Amazon, cliquez sur le lien suivant.



Bonne lecture, bon Bushcraft !

dimanche 19 mars 2017

Les inflorescences de noisetier - Les plantes Bushcraft - épisode 8

Petite recette toute simple de fin d'hiver. Le noisetier (Corylus sp.) est facilement reconnaissable à ses inflorescences mâles formant des chatons jaunes pendants.

Les plantes Bushcraft - Épisode 8



Le mariage de l'amertume du pollen avec le chocolat noir en fait une petite confiserie à déguster avec un bon café. Oui, c'est un bon prétexte pour consommer du chocolat, attention cependant aux personnes allergiques...





Le livre "Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft" est toujours dispo en précommande au tarif préférentiel de 22€ contre 27€. Sortie prévue fin Mars / début Avril, dépêchez-vous !!!


vendredi 17 mars 2017

Art of Gaming : En mode Survie

Consulté par les équipes de ARTE creative pour la réalisation de cet épisode de la série "Art of Gaming", l'interview n'a pas été intégrée mais le nom est au générique.

Je vous laisse juger de la façon dont a été abordé le sujet de la "survie" et vous trouverez ci-après quelques jeux de "survie" (au sens propre du terme) qui valent vraiment le détour.


On notera le flou artistique entre survivalisme, prepping et Bushcraft...

Voici quelques jeux incluant l'élément "survie" de façon plutôt agréable :

The long dark

Suite à un cataclysme magnétique, la Terre est plongée dans un froid glacial. Découvrir le jeu.

Stranded deep

Perdu sur une île déserte ! Découvrir le jeu.

Lost in Blue

Perdu sur une île déserte (aussi) mais à deux ! Découvrir le jeu.



Et vous les geeks, quels jeux de survie appréciez-vous ? N'hésitez pas à me le dire en commentaire ou par mail.

Bonne journée, bon Bushcraft !

dimanche 12 mars 2017

Mets de bord de mer : Les huîtres sauvages

Le bord de mer est riche en ressources diverses que l'homme a su exploiter depuis la nuit des temps. Les coquillages ont pour avantage d'être faciles à récolter et abondants, tout en fournissant une quantité de nutriments non négligeables et, pour certains d'entre eux, ce sont de véritables mets très recherchés et appréciés.

Précédemment, je vous avais présenté la patelle, un coquillage à récolter sur les rochers et pouvant être consommé cru.


Dans cette nouvelle vidéo, vous pourrez constater qu'il n'est pas obligatoire d'attendre les fêtes de fin d'année pour se régaler avec un plateau d'huîtres.


Le long du littoral, on peut trouver deux types d'huîtres sauvages : les huîtres plates et les huîtres creuses. Ce dernier type est plus répandu mais il faut noter que beaucoup d'espèces cohabitent à cause de certaines "échappées" des parcs ostréicoles (Genres Ostrea et Crassostrea). Il existe également des huîtres d'eau douce.

On parlera donc d'huîtres "sauvages" lorsqu'on les trouve en récifs (ou parfois de façon abondante non fixée) hors zones de culture.

Avant de se lancer dans la récolte, on s'assurera :
- Qu'aucune interdiction sanitaire de ramassage n'a été prononcée par la préfecture (certains blooms algaires ou contaminations par des micro-organismes peuvent se révéler mortels).
- Que le lieu retenu n'est pas sujet aux rejets d'eaux urbaines et n'est pas soumis à une intense activité maritime.
- De bien connaître les quotas et limites de récoltes (pour les huîtres creuses, la coquille doit dépasser 6 centimètres et il est interdit de ramasser plus de 5 kilogrammes de coquillages (toutes espèces confondues) par jour et par personne.

Avant consommation, s'assurer que l'animal est toujours vivant...

L'huître pourra être décollée de son support à l'aide d'outils (marteau, burin) ou à l'aide d'un bon coup de caillou / de chaussure. Avant de la consommer, on s'assurera que l'animal est toujours vivant en venant chatouiller la frange sombre du muscle qui doit alors se rétracter.

Les huîtres sauvages ont un goût généralement plus prononcé (plus iodé, plus salé) que les huîtres du commerce qui sont élevées dans des conditions favorisant leur standardisation. On évitera la récolte durant les mois de reproduction (entre Mai et Octobre) où l'aspect laiteux du coquillage en dégoûtera plus d'un.

Enfin, ces coquillages ne doivent être ouverts qu'au dernier moment avant consommation pour éviter le développement incontrôlé des micro-organismes du milieu que l'animal a presque immanquablement concentré en sa qualité de filtreur.

Bon appétit, bon Bushcraft !

"Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft" est toujours disponible en précommande au tarif préférentiel de 22€ contre 27€ à sa sortie fin Mars.





samedi 25 février 2017

Le nombril de vénus (plante comestible et médicinale)

Nouvel épisode de la série "Les plantes Bushcraft"

Episode 7 - Le nombril de Vénus


Sous ce très joli nom se cache une plante dont on va pouvoir utiliser les feuilles à des fins alimentaires ou médicinales.

DÉCOUVRIR EN VIDÉO

On peut les consommer directement sur le terrain ou les garnir d’œufs de lump (du caviar pour les plus aisés) et dans ma Bretagne natale on les utilisait également à la campagne pour graisser les Billig  afin d'économiser le beurre. Les feuilles possèdent des vertus apaisantes pour la peau de part leur richesse en eau.

Le nombril de Vénus possède une feuille à contour circulaire, charnue, avec dépression centrale.

Pour découvrir d'autres plantes comestibles et/ou médicinales, merci de jeter un coup d'oeil à ma chaîne Youtube où vous trouverez la playlist "Les plantes Bushcraft".


Enfin, pour en savoir plus sur le Bushcraft et acquérir les bases de cet art ancestral, vous pouvez d'ores et déjà commander le livre "Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft" dont la sortie est prévue dans moins d'un mois !


Bonne journée, bon Bushcraft !






mardi 21 février 2017

Stage de Bushcraft 2017

Prochain stage de Bushcraft / Survie prévu pour les 24-25 juin 2017 en Bretagne avec le concours de l'association "Parcours Saint Anne".

BANDE ANNONCE 2017


Le stage est ouvert à tous à partir de 10 ans, les mineurs doivent être accompagnés d'un parent et seront sous leur entière responsabilité.

Les thèmes abordés durant le stage peuvent être retrouvés dans les vidéos ci-dessous.

STAGE 2016

STAGE 2015

Pour plus d'informations, utilisez le formulaire de contact ou envoyez un mail à NASurvie (arobase) gmx.com


Pour découvrir le Bushcraft et la Survie, retrouvez également le magazine Survival en kiosque tous les deux mois et "Nature Aventure Survie : guide pratique du Bushcraft".



Bonne journée, bon Bushcraft !


dimanche 19 février 2017

Test : radio à manivelle The Friendly Swede

Pour ceux qui détestent écouter les bruits de la nature et souhaitent faire profiter leur entourage de leur musique, voici une radio tout terrain de la marque The Friendly Swede.


Alimentée par une batterie interne rechargeable via USB, panneau solaire ou manivelle, cette petite radio peut également servir de source d'alimentation d'appoint pour téléphone portable. L'ensemble répond à la norme IPX3 qui autorise son fonctionnement sous la pluie ou atmosphère très humide, pas d'immersion, en aucun cas vous ne pourrez faire profiter les truites locales des derniers tubes à la mode...

Manivelle, panneau solaire, entrées micro-USB pour recharger son portable.


Pour recharger un portable, il en faut des câbles !

À l'avant, des diodes lui permettent de faire office de lampe torche avec une puissance toute relative de 20 lumens. Pour recharger votre portable, il ne faudra pas s'emmêler car cela se passe uniquement via un port semblable à un mini-jack sur lequel on branchera un adaptateur Jack/USB femelle, sur ce dernier viendra s'enchâsser le chargeur dédié à votre téléphone.

AM/FM pour un poste qui tient dans la main

La qualité sonore est plus qu'honorable avec la bande FM et possibilité d'écouter également la bande AM. La sélection du volume et de la fréquence se fait grâce à deux molettes. Le poste tient dans la main et dispose d'une dragonne.

Un firesteel et un sifflet sont inclus dans le lot

Ces radios sont vendues par deux histoire de pouvoir en offrir une à tata Ginette qui veut absolument écouter "les grosses têtes" au camping des flots bleus. Un lot de câbles permettant le rechargement du poste radio et/ou d'un téléphone portable accompagnent l'ensemble et ce n'est pas tout ! 

Vous trouverez également dans le paquet un firesteel avec sifflet, dommage que ces derniers outils ne puissent être liés au poste et devront être relégués sur un porte-clé à part.


Le lot de deux radio The Friendly Swede et de leurs accessoires est vendu sur Amazon dans la boutique The Friendly Swede.

samedi 28 janvier 2017

Un kit spécial feu Bushcraft

Le feu, c'est réconfortant et ça réchauffe surtout durant le froid hivernal. Même s'il est rare en France de se retrouver dans un milieu dépourvu d'allume-feu digne de ce nom, on peut confectionner un kit facile à transporter pour s'assurer d'avoir toujours sous la main de quoi préparer un foyer pour faire bouillir de l'eau. Quoi de plus agréable qu'une bonne tisane sous la neige ?

Précisons tout d'abord qu'il s'agit là d'un kit feu "Bushcraft" et non pas "survie". Il doit se destiner aux sorties et courtes randonnées afin de pratiquer l'allumage quand bon nous semble et par plaisir. Dans le cadre d'un kit de survie, il faudrait jouer la sécurité avec des moyens d'allumage immédiats tels que des briquets et des initiateurs de feu modernes et efficaces (gel allume-feu ou cubes d'hexamine).

Mais ici, on se fait plaisir et on essaye un peu tout ce qui nous tombe sous la main en privilégiant les ressources naturelles...


MON KIT FEU BUSHCRAFT


1 - Une boîte étanche

Pour renfermer l'ensemble du kit, j'ai sélectionné une boîte de biscuits apéritifs qui se referme par un couvercle en plastique souple. Le feu et l'eau ne font pas vraiment bon ménage mais ce système tout simple offre une étanchéité remarquable (même par immersion forcée) et la boîte flotte à la surface de l'eau. Testé et approuvé !

Le kit feu tient dans une boîte de taille bien modeste



2 - Les systèmes d'allumage

Aficionado du firesteel ? Vous passez votre temps à gratter, gratter pour produire des étincelles et essayer d'enflammer tout ce qui vous entoure ? Effectivement, cet outil est facile à transporter et sympathique à utiliser. Il demande un peu de dextérité et fonctionnera même mouillé.

Cependant, il faut jouer la sécurité. Rien ne dit que vous soyez capable d'enflammer n'importe quoi. Même si le firesteel est votre système de prédilection, pensez à rajouter des allumettes (qui sont largement sous estimées en Bushcraft) et un briquet qui vous permettront d'obtenir une flamme immédiatement, de quoi enflammer la plupart des substances récalcitrantes.

3 objets permettant d'allumer un feu, le briquet à silex reste dans le sac à dos

Ainsi lors d’une balade, on pourra s’amuser à démarrer un feu d’abord au firesteel puis, en cas d’échec, grâce à une allumette et, si là encore vous échouez, au briquet pour s’assurer de réussir (ou alors c’est que vous y mettez de la mauvaise volonté!).

3 - Les initiateurs de feu

Voilà de quoi remplir votre boîte à ras-bord ! Tout dépendra de votre sensibilité, je privilégie les allumes-feu d'origine naturelle mais rien ne vous empêche d'y inclure des kleenex enduits de vaseline, des blocs d'allume-feu, de la bourre de sèche-linge, etc...

Pour ma part j'ai sélectionné une variété de substances qui permettent de diversifier l'acte d'allumage, de quoi s'entraîner avec une multitude de ressources dans diverses situations.

Pour commencer, du bois gras (selon moi, la Rolls des allumes-feu) produisant facilement des flammes avec une petite quantité de matériau. Il suffit de gratter avec le tranchant du firesteel pour réaliser de tout petits copeaux.



Ensuite, la ressource Bushcraft la plus célèbre : l'écorce de bouleau. En la gardant bien au sec, elle s'enflamme également très facilement. Pour l'allumer avec un firesteel, pensez à jeter un œil à cette vidéo :



La massette et la clématite fournissent des akènes (des graines ailées) plumeuses et aérées qui s'enflamme de façon fugitive et rapide. On les privilégiera pour confectionner un nid de propagation de la braise issue d'un feu par friction ou d'un briquet à silex.

Dans un petit sachet, je collectionne les pépites de résine. Cette substance brûle de façon vive et prolongée, tout ce qu'il faut pour bâtir un feu en prenant son temps. La résine a de multiples utilisations, je vous encourage à visionner cette vidéo de "l'écho des cimes".

3 pépites de résine

récalcitrante au firesteel, la résine s'enflamme facilement au briquet

la résine fond en se consumant


Pour compléter le kit, on peut y adjoindre des allumes-feu moins naturels mais plus efficaces comme le coton issu d'un tampon féminin. Ce genre de conditionnement permet de préserver la substance de l'humidité tout en en emprisonnant une quantité non négligeable.

Plein de petites choses sympathiques à enflammer !




En résumé, ce kit se veut être une solution de secours pour le jour où, malgré une envie pressante (mais non vitale) d'allumer un feu, on se retrouverait dans un lieu dépourvu de tout allume-feu, il faudra cependant pourvoir trouver du combustible pour construire un foyer digne de ce nom.



mercredi 11 janvier 2017

La patelle, coquillage comestible

Le littoral offre de nombreuses ressources entre océan et forêt. Les côtes sont des lieux d'implantation privilégiée de l'homme car il y trouve tout ce qui lui est nécessaire, y compris de la nourriture.

Pour débuter dans l'identification des coquillages comestibles, voici le célèbre "chapeau chinois" qui répond au doux nom de "patelle".



Surmonté d'une coquille de forme conique, ce mollusque possède un pied jouant le rôle de ventouse qui l'ancre solidement aux rochers. Pour l'en décoller, il faut les prendre par surprise à l'aide d'un coup de galet bien placé.

Le pied musculeux est caoutchouteux mais comestible aussi bien cru que cuit, il faut juste éliminer la poche des viscères qui surmonte l'animal. On conseille également d'enlever la radula, l'organe qui permet à l'animal de s'alimenter.

La patelle, un coquillage comestible